top of page

A la rencontre de Tessadit Aissaoui

Dernière mise à jour : 8 juil.


Tessadit Aissaoui, kinésithérapeute spécialiste du membre supérieur et notamment de la main, du poignet et du coude

Dans le monde de la kinésithérapie, certains professionnels se démarquent par leur passion, leur expertise et leur engagement à améliorer la vie de leurs patients.

Aujourd'hui, nous avons le plaisir de vous présenter Tessadit Aissaoui, une kinésithérapeute spécialisée dans la rééducation du membre supérieur.

Basée à Lyon, Tessadit est reconnue pour son dévouement, sa joie de vivre, son dynamisme, mêlant soins physiques et compréhension psychologique des pathologies complexes.

Au-delà de son métier, elle partage ses connaissances avec ses confrères et consœurs, et inspire une large communauté sur les réseaux sociaux.


Découvrez son parcours inspirant, ses passions et ses motivations à travers cette interview exclusive.


Peux-tu te présenter rapidement et nous raconter ton parcours?


Photo de Tessadit Aissaoui

"Je m'appelle Tessadit, et depuis mon enfance, j'ai toujours voulu aider les autres. Le métier de kinésithérapeute me semblait idéal pour assister les patients sans recours aux médicaments, tout en entretenant des relations sociales enrichissantes avec eux.


Je me suis spécialisée en rééducation du membre supérieur, particulièrement la main, le poignet et le coude, car j'ai moi-même souffert de fractures du coude.

À cause de ces antécédents, je n'avais plus de force dans mon membre supérieur dominant. Mon chirurgien m'a alors suggéré de devenir kiné de la main, et j'adore cela !


Je n'ai jamais été aussi épanouie professionnellement. J'apprécie également de partager mes connaissances avec mes confrères et consœurs en tant que formatrice, ainsi que sur les réseaux sociaux comme Instagram et YouTube."



As-tu une anecdote ou une rencontre marquante à nous confier concernant ton métier ?


rééducation de la main

"En 2017, un an après ma spécialisation en rééducation du membre supérieur, j'avais encore peu de notions sur le syndrome douloureux régional complexe (SDRC).

Un jour, une patiente est venue à mon cabinet avec cette pathologie et m'a dit : "J'en ai marre, ça n'avance pas. On m'a dit qu'une petite jeune s'était installée dans le coin. Dites moi ce que vous pouvez faire pour moi, et si cela me convient, je ferai les soins avec vous !" Son franc-parler et sa détermination m'ont fait sourire. Je lui ai répondu que j'allais me renseigner et voir ce que je pouvais lui proposer.

C'est à ce moment que j'ai commencé à m'intéresser passionnément au SDRC, une pathologie complexe et fascinante, mêlant rééducation de la main, neurologie et psychologie."


Qu’est-ce qui te passionne le plus dans ton métier?


"Aider les patients et voir leur bonheur lorsqu'ils vont mieux et peuvent reprendre leur vie d'avant. Cela n'a pas de prix."


En dehors de ton travail, quels sont tes hobbies ou tes passions ?


"Je suis passionnée par la peinture et la décoration d'intérieur. Je peins des tableaux épurés de corps humains et passe beaucoup de temps à consulter des magazines de décoration. Je fais également de la course à pied et j'aime la nature, en particulier les animaux."





Quelles sont tes principales inspirations, que ce soit dans ta carrière ou dans ta vie personnelle?


"Faire le bien autour de moi et aider les autres du mieux que je peux. J'aime me rendre utile et essayer de toujours donner le meilleur de moi-même, même si c'est parfois épuisant."


As-tu un bon souvenir ou un événement marquant que tu souhaiterais nous raconter?


"J'ai beaucoup de bons souvenirs, mais pour rester en lien avec le sujet, je vais parler du jour où j'ai appris que j'avais réussi le concours de médecine pour entrer en école de kiné. J'étais si heureuse de pouvoir exercer le métier de mes rêves."


Si tu n’avais pas travaillé dans la santé, qu’aurais tu fait ?


"Comme je l'ai mentionné plus haut, j'aime beaucoup la décoration. J'aurais aimé être décoratrice ou architecte d'intérieur. Mais en réalité, même si cela m'aurait beaucoup plu, je me sens beaucoup plus épanouie en tant que professionnelle de santé, car je me sens plus "utile"."


Est-ce que tu as une phrase, un leitmotiv, que tu aimes ou qui te fait du bien ?


"Avoir de la reconnaissance pour ce qu'on a la chance d'avoir, ça aide à mieux profiter de la vie et ça évite de passer à côté de la beauté des choses en se focalisant uniquement sur le négatif." C'est une pensée que je viens d'inventer (rires), mais elle me paraît vraiment importante dans la vie!"


Merci Tessadit de t'être prêtée au jeu de cette interview et à bientôt en formation!


27 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page