Éducation thérapeutique du patient et sensibilisation aux effets contextuels en thérapie :
Aider le patient en thérapie : comment adapter notre pratique

Formation pluriprofessionnelle

image de présentation.jpg

Tarif : 550€

Que ce soit au niveau de la physiologie, des facteurs sociologiques ou psychologiques étudiés, les avancés sont marquées. Malgré cela, nous n’exploitons pas l’ensemble de ce savoir pour améliorer notre pratique au quotidien, et nous négligeons souvent de mettre au coeur de parcours de soin le patient. Cela permet pourtant de gagner la confiance du soigné, de le rassurer, de diminuer son angoisse et son mal être. Tout cela sans affecter la qualité ou la technique de nos soins, au contraire. Ces effets peuvent être obtenus facilement, en complément de chaque geste que nous effectuons au quotidien.


L’optimisation des effets contextuels auprès de patient souffrant de maladies chroniques permet d’obtenir une adhérence maximale du patient à son parcours de soin et ainsi de l’autonomiser plus fortement.


L’objectif principal de cette formation est de faire prendre conscience de l’importance de la communication et de l’écoute du patient dans la progression thérapeutique, et des autres facteurs contextuels. Ces éléments doivent déterminer le choix des techniques, la présentation de nos séances au patient, la délivrance d’information au soigné. Cela influe aussi sur le type d’échange que nous avons avec nos patients, et sur la construction de chacune de nos séances (individualisation).


Pour cela nous analyserons dans différentes situations les comportements spontanés des stagiaires, et les techniques que chacun utilise, avant de présenter la (ou les) réactions idéales pour chacune de ces situations. Ceci sera reproduit sur chaque facteur contextuel analysable et permettant une adaptation de la pratique.


Ceci permettant aux formés de se projeter dans des situations concrètes quotidiennes, et d’avoir des solutions facilement exploitables dans la pratique de l’éducation thérapeutique.

 

Objectifs pédagogiques

 

1. Adopter une démarche patient centrée.
2. Optimiser ses stratégies diagnostiques et thérapeutiques dans les pathologies chroniques.
3. Maîtriser les techniques de communication pour faciliter les échanges soignant-soigné : lui laisser des choix pour l’impliquer.
4. Maîtriser les facteurs externes (contextuels) aux techniques pour améliorer le ressenti positif et le bien-être du patient ; pour favoriser son autonomie.
5. Utiliser les connaissances en psycho-sociologie pour savoir mettre en place un programme d’éducation thérapeutique du patient efficace, personnalisé et créer l’adhésion du patient à ce protocole.

 

Liste des publics cibles

 

Tout professionnel de santé diplômé qui souhaite intégrer l’éducation thérapeutique du patient dans une démarche de soins bio psycho social « patient centré ».​

 

Pré-requis

 

Il n’y a pas d’autre prérequis pour s’inscrire à cette formation que d’être professionnel dans l’une des professions ciblées

 

 

Durée de la formation et modalités d’organisation 

 

La durée de la formation :14 heures

Sur 2 journées

Effectif max : 20 pers

"Sous réserve de places disponibles, il est possible de s'inscrire jusqu'à 48 heures avant la formation"​

Contenu de la formation

Premier jour
 

- Discours :

- Soumission librement consenti

- Induction sémantique

- Le discours centre motivation extrinsèque

- le discours centré motivation intrinsèque

- Influence non verbal :

- L'attitude

- Le toucher

- Le regard

- L’accueil souriant

- L'écoute

- L’apparence

- Rappels sur les recommandations de délivrance des informations à la personne sur son état de santé. (HAS)
- Notions de communications et de psychologie sociale
- Connaitre les facteurs influençant une discussion, savoir adapter son discours et sa pratique à chaque patient
- Mettre le patient à l’aise, le rassurer, savoir l’écouter et le convaincre du bienfait du soin mis en place

- Gérer les volontés divergentes des patients, et les conflits d’objectifs thérapeutique (patients chroniques refusant l’autonomisation, mise en place de l’éducation thérapeutique du patient…)
- Se mettre d’accord avec son patient
- Savoir écouter
- Savoir argumenter pour convaincre
- Les effets de discours (les différentes manières de présenter votre soin)

Deuxième jour

- La communication : l’importance des facteurs externes

- Le positivisme

- Les principes de l’engagement dans le soin

- Adapter l’environnement pour favoriser la relation soignant soigné : l’organisation de la salle, le placement dans le dialogue
 

- L’adaptation de la séance en fonction de chacun des facteurs externes prédéfinis : comment rassurer le patient, le mettre à l’aise et le persuader de l’intérêt de chacune des techniques misent en place.
- Un cas clinique imposé

- Échange sur le parcours de soin dans le cabinet de chacun

-Les modulations possibles du parcours en fonction du patient : exemples concrets

Après une maîtrise de sport (2000- 2004), Gabriel Fanget a continué de se former pour devenir kinésithérapeute en 2007 puis ostéopathe en 2014.


Depuis, il pratique son activité de kinésithérapeute-Ostéopathe en cabinet libéral en Isère.


Depuis plus de dix ans, il partage son savoir auprès de divers publics de professionnels de santé sur divers sujets tels que les prises en charge rééducatives des rachialgies, la prise en compte du contexte dans le soin, ou la manutention (PLP, CEFIPS, école de kinésithérapie de Grenoble, Shake up, GRETA de Grenoble, Pairformhand, intervention en entreprise…).


Il a également participé à l’élaboration d’étude dont l’une portée sur « l’ Etude expérimentale de l’impact du discours du praticien sur l’efficacité ressentie par le patient lors d’une séance » (2012-2013).


Et il a publié un article sur « L’effet placebo en kinésithérapie, les connaissances actuelles et leur répercussion sur la pratique » (G. Fanget - in Kinesither Scien 2018 ;594 :21-32.).

 
Recevez une alerte pour vous inscrire !

Merci pour votre envoi !