Le DPC

vignette.jpg

Le Développement Professionnel Continu (DPC) est un dispositif de formation :

  •     initié par la loi Hôpital, Patients, Santé et Territoires (HPST) en 2009 et adapté par la loi de Modernisation du système       de Santé en 2016 ;

  •     effectif depuis le 1er janvier 2013 ;

  •     dédié aux professionnels de santé de France* (au sens du Code de Santé Publique, chapitre IV).

 

 

Le DPC est un dispositif de formation réglementé

 

Chaque professionnel de santé doit suivre un parcours de DPC pour remplir son obligation triennale.

Le DPC est une démarche active tout au long de l'exercice professionnel

 

Il permet :

 

  •     au professionnel de santé d'être acteur de sa formation ;

  •     de favoriser les coopérations interprofessionnelles et le décloisonnement entre les différents modes d'exercices (ville,     hôpital).

 

 

Le DPC, pour l'amélioration de la qualité et de la sécurité des soins

 

Le Développement Professionnel Continu (DPC) a pour objectifs :

 

  •     l'évaluation et l'amélioration des pratiques professionnelles et de gestion des risques ;

  •     le maintien et l'actualisation des connaissances et des compétences ;

  •     la prise en compte des priorités de santé publique (exemple : PAERPA).

 

 

L'offre de DPC pour les professionnels de santé

 

Pour satisfaire leur obligation triennale, l'Agence nationale du DPC met à disposition des professionnels de santé* l'offre de DPC composée d'actions et de programmes de DPC :

 

  •     Action cognitive (concernant l'approfondissement des connaissances) ;

  •     Action d'analyse des pratiques professionnelles (permettant une réflexion sur la démarche et les caractéristiques de       la pratique professionnelle effective du professionnel) ;

  •     Gestion des risques (visant à identifier, évaluer et prioriser des risques relatifs aux activités d'un métier ou d'une                 organisation).

Forfaits de DPC

L'Agence nationale du Développement Professionnel Continu (DPC) contribue à la prise en charge du DPC pour les professionnels de santé libéraux et salariés exerçant en centre de santé conventionné (chirurgiens-dentistes, infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, médecins, orthophonistes, orthoptistes, pédicures-podologues, pharmaciens et sages-femmes).

 

Chaque forfait de prise en charge comprend :

  • la participation de l'Agence au paiement de l'organisme de DPC dispensant l'action de DPC suivie ;

  • une indemnisation du professionnel de santé pour sa participation à l'intégralité de son action de DPC.

 

Les forfaits de prise en charge DPC 2021

 

 

A noter : Concernant les DOM-TOM, l'Agence nationale du DPC :

  • participe à la prise en charge des professionnels de santé exerçant dans les DOM (Guadeloupe, Guyane, Martinique, Mayotte, Réunion) ;

  • ne participe pas à la prise en charge des professionnels de santé exerçant dans les TOM (Polynésie française, Nouvelle-Calédonie, Saint-Barthélémy, Saint-Martin, Saint-Pierre et Miquelon, Terres australes et antarctiques françaises, Wallis et Futuna).

Exemple d'un kinésithérapeute: l’enveloppe globale de prise en charge s’élève à 1008€ par an et par professionnel, comprenant :

  • Prise en charge des frais pédagogiques : 546€/an/professionnel

  • Indemnisation du MK pour perte d’activité : 462€/an/professionnel)

​​​

NB: pour ceux qui n'ont pas encore crée leur compte DPC, ou qui ont des difficultés pour se connecter à leur compte, des tutoriels complets sont visionnables sur la page Youtube de l'agence du DPC.

Toute l'actualité du DPC

 

A partir du 1er juillet, les professionnels de santé doivent avoir un compte sur le site agencedpc.fr pour s’inscrire à une action de DPC. 

A partir du 1er juillet, tous les professionnels n’ayant pas migré leur ancien compte créé sur mondpc.fr, ne pourront plus s’inscrire à une action de DPC via l’Agence ni être financés tant qu’ils n’auront pas fait les démarches nécessaires à l’activation de leur nouveau compte sur le site https://www.agencedpc.fr

 

Outre que ce nouveau compte leur permet d’avoir accès au document de traçabilité nécessaire pour rendre compte de leur obligation à leur instance de contrôle, il est adossé aux tableaux ordinaux ou aux données du fichier ADELI gérées par les ARS et permet à l’Agence de s’assurer de leur identité, de leurs données d’exercice et de leur éligibilité à son financement en amont des inscriptions. 

 

Merci de rappeler cette information aux professionnels qui vous contacteront dans le cadre d’une inscription.

Capture d’écran 2021-07-07 à 11.57.33.png