Utilisation du BFR ou restriction du flux sanguin en rééducation

Formation pour kinésithérapeute

blood-flow-restriction-training-service.jpg

Tarif : 250€

La blessure pour le patient a souvent pour conséquence un arrêt partiel ou prolongé de son activité. Elle peut être accompagnée d’une période d’immobilisation ou de restriction d’utilisation de la zone lésée. Cette absence de stress métabolique va entraîner un certain nombre de désadaptations des qualités physiques et physiologiques.

En tant que kinésithérapeute, il peut être extrêmement difficile de lutter contre ce désentrainement. Ceci particulièrement lorsque les patients ne peuvent pas tolérer les exigences nécessaires pour stimuler la croissance musculaire, à cause de la douleur, une faible capacité des tissus, l’absence d’appui ou simplement une impossibilité à tolérer l’effort ou la fatigue associée à des exercices d’intensité modérée et/ou élevée.

L’entrainement sous restriction du flux sanguin (Blood flow restriction), développé par Yoshiaki Sato en 1966 au Japon, sous le nom de Kaatsu, est une bonne alternative, bien référencée dans la littérature. Son principe est d’appliquer des occlusions brèves et intermittentes du flux sanguin artériel et veineux à l’aide d’un garrot au repos ou durant l’exercice.

Il produit les mêmes réponses qu’un entrainement à charges lourdes, permettant ainsi à nos patients de travailler en tout sécurité avec des charges sous-maximales, et donc de limiter l’atrophie musculaire et la désadaptation cardio-vasculaire, tout en respectant les limites induites par la blessure.

Dans cette formation, les kinésithérapeutes verront comment intégrer le BFR en séance de rééducation selon les stades où se trouvent le patient, de l’aigu à la réathlétisation.

Objectifs pédagogiques

 

  1. Découvrir le BFR et les différents dispositifs existants

  2. Découvrir l’intérêt de la restriction de flux sanguin en rééducation et ses applications

  3. Savoir évaluer le limb occlusion pressure

  4. Savoir installer correctement son occlusion en sécurité

  5. Mettre en pratique sur une séance de rééducation

  6. Savoir utiliser et intégrer le BFR lors d’une séance de rééducation

 

Liste des publics cibles

 

Masseur-kinésithérapeute

 

Pré-requis

 

Il n’y a pas d’autre prérequis pour s’inscrire à cette formation que d’être professionnel dans l’une des professions ciblées

 

 

Durée de la formation et modalités d’organisation 

 

La durée de la formation :8 heures

Sur 1 journée

Effectif max : 20 pers

"Sous réserve de places disponibles, il est possible de s'inscrire jusqu'à 48 heures avant la formation"​

Contenu de la formation

JOUR 1


MATIN 

- Introduction : bases scientifiques des conséquences de la blessure

- Histoire et présentation de l’entrainement sous restriction du flux sanguin

- Physiologie du BFR : réactions musculaires, systémiques et autres réactions

- Les différentes utilisations et applications en rééducation : exercices à résistance volontaire, exercices en aérobie, utilisation passive

- Présentation des différents systèmes d’occlusion et évaluation du limb occlusion pressure (LOP)

- Systèmes d’occlusion et évaluation du LOP

APRÈS-MIDI

- Indications et contre-indications du BFR

- Présentation du mad-up et des différentes applications

- BFR membres supérieurs (coiffe des rotateurs, instabilités…)

- BFR membres inférieurs (SFP, LCA, LMA, fractures…)

- Création d’une séance en groupe suivant une pathologie donnée

Clémence Bienaimé est Kinésithérapeute, diplômé en 2016.


Elle se spécialise rapidement dans le domaine du sport, enchaine de nombreuses formations et se passionne alors pour la prise en charge des épaules et des genoux.


Après plusieurs interventions dans des clubs amateurs, elle intègre le staff médical de l'équipe masculine de handball de la RD Congo qu’elle suit maintenant depuis 2019 avec des participations à diverses compétitions internationales comme les championnats du monde en Égypte.


Elle exerce en libérale à Saint-Estève, et a cocréé un cabinet orienté dans la prise en charge du sportif.


Depuis quelques années, elle partage ses connaissances par le biais de nombreuses vidéos d’exercices (destinées aux professionnels de santé) ainsi que par la formation continue.

 

12 mai 2022